Activités


2021

Séminaire

Séminaire de laboratoire Musique et politique
Hiver 2021
Professeur : Marie-Hélène Benoit-Otis
Ce séminaire de laboratoire s’adresse en priorité aux étudiant.e.s de maîtrise et de doctorat en musicologie dont les travaux gravitent autour de la question des relations entre musique et politique. Il vise à créer un espace de discussion et de soutien pour leurs travaux de recherche en cours, tout en leur permettant d’élargir leur cadre théorique et d’apprendre à formuler des commentaires utiles et efficaces sur le travail de leurs pairs.


2020

Conférence

« La Semaine Mozart du Reich allemand, ou comment nazifier Mozart en quatre étapes faciles »
Cercle de musicologie, Université de Montréal, 12 mars 2020.
Conférencière : Marie-Hélène Benoit-Otis

Du 28 novembre au 5 décembre 1941 s’est tenue à Vienne la Semaine Mozart du Reich allemand, censée commémorer le 150e anniversaire du décès de Mozart. En réalité, l’Allemagne nazie se célébrait surtout elle-même à travers ce vaste événement de propagande culturelle qui venait couronner toute une année de politisation du compositeur. Comment, dans ce contexte, Mozart a-t-il été transformé en icône nazie, en modèle destiné à inspirer aussi bien la population civile que les soldats au front ? C’est ce que nous explorerons dans cette présentation, en portant une attention particulière aux quatre grandes stratégies rhétoriques par lesquelles les autorités nazies ont transformé Mozart en une arme de propagande d’une redoutable efficacité.


2019

Séminaire

Séminaire de laboratoire Musique et politique
Hiver 2019 et Automne 2019
Professeur : Marie-Hélène Benoit-Otis

Ce séminaire de laboratoire s’adresse en priorité aux étudiant.e.s de maîtrise et de doctorat en musicologie dont les travaux gravitent autour de la question des relations entre musique et politique. Il vise à créer un espace de discussion et de soutien pour leurs travaux de recherche en cours, tout en leur permettant d’élargir leur cadre théorique et d’apprendre à formuler des commentaires utiles et efficaces sur le travail de leurs pairs.


2018

Séminaire

Séminaire de laboratoire Musique et politique
Automne 2018
Professeur : Marie-Hélène Benoit-Otis

Ce séminaire de laboratoire s’adresse en priorité aux étudiant.e.s de maîtrise et de doctorat en musicologie dont les travaux gravitent autour de la question des relations entre musique et politique. Il vise à créer un espace de discussion et de soutien pour leurs travaux de recherche en cours, tout en leur permettant d’élargir leur cadre théorique et d’apprendre à formuler des commentaires utiles et efficaces sur le travail de leurs pairs.

Musique et diplomatie (MUL 6253)
Automne 2018
Professeur : Marie-Hélène Benoit-Otis

Ce séminaire organisé par Marie-Hélène Benoit-Otis s’intéresse aux liens entre musique et politique et plus particulièrement aux questions complexes que soulève l’utilisation de la musique à des fins diplomatiques. Plusieurs études de cas tirées de l’histoire du XXe et du XXIe siècles sont abordées. Ce séminaire est organisé parallèlement au colloque international Musique et sorties de guerres qui a lieu du 18 au 20 octobre 2018.

Colloque

Musique et sorties de guerres (XIXe-XXIe siècles)
Du 18 au 20 octobre 2018, Université de Montréal
Programme

Le colloque Musique et sorties de guerres est organisé conjointement par l’Équipe Musique en France (ÉMF) de l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM) et par le réseau international de recherche Musique et nation, qui  regroupe des historiens et des musicologues de l’Université Paris-Saclay (laboratoire Synergies Langues, Arts, Musique de l’Université d’Évry-Val d’Essonne et du Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) et du Royal Northern College of Music de Manchester. Rassemblant une quarantaine de chercheur.e.s provenant de 12 pays, le colloque Musique et sorties de guerres propose d’explorer l’importance de la création et de la vie musicales dans le processus de retour à la paix après un conflit. En plus des conférences, un récital commenté permet d’explorer en musique les enjeux du colloque, à travers l’exemple encore peu connu de la chanson populaire parisienne après la guerre franco-prussienne.

Concert

La chanson patriotique au caf’-conc’ dans les années 1870
18 octobre 2018, 18h30, Salle Serge-Garant, Faculté de musique de l’Université de Montréal

Présenté dans le cadre du colloque international Musique et sorties de guerres (XIXe-XXIsiècles), ce récital commenté par Kimberly White avec Catherine Harrison-Boisvert (voix) et Monica Han (piano) propose d’explorer le répertoire des chansons patriotiques de Rosa Bordas et Amiati, deux chanteuses de café-concert qui ont connu un essor remarquable à l’issue de la défaite française après la guerre Franco-prussienne en 1870.


2017

Colloque

Protestation, propagande, oppression, résistance : Comment penser les liens entre musique et politique?
Université McGill, 12 mai 2017 (dans le cadre du congrès de l’Acfas)

Organisé par Marie-Hélène Benoit-Otis et Zoey Cochran, ce colloque vise à esquisser une vue d’ensemble du complexe musique-politique à travers la discussion d’études de cas très variées, du motet du XVe siècle à la scène contre-culturelle d’aujourd’hui. Le programme est complété par un récital commenté explorant le répertoire musical de la Révolution française, présenté par Mathieu Lussier.

Panel

Politicized Music: Resistance, Patriotism, Propaganda
University of Toronto, 27 mai 2017 (dans le cadre du congrès annuel de la Société de musique des universités canadiennes)

Organisé par Marie-Hélène Benoit-Otis et Kimberly White, ce panel a pour but d’établir un dialogue entre plusieurs chercheures étudiant les liens entre musique et politique dans des contextes très différents (opéra italien du XVIIIe siècle, répertoire patriotique dans la France de l’après-guerre Franco-prussienne, Autriche sous domination nazie). Les communications qui le composent font ressortir les moyens par lesquels la musique peut être politisée, ainsi que l’agentivité des acteurs et actrices impliqué.e.s dans les processus qui transforment la musique en instrument de résistance, de patriotisme ou de propagande.


2016

Colloque

mdr-affiche-finale2-page-001Musique – Disque – Radio en pays francophones, 1900-1950
Du 20 au 22 octobre 2016, Faculté de musique, Université de Montréal

Ce colloque  souhaite offrir l’occasion aux chercheur.e.s d’explorer conjointement la relation entre la musique, le disque et la radio en interrogeant six grands axes : 1) la technologie; 2) le(s) public(s); 3) la création; 4) les nouveaux métiers; 5) les esthétiques; 6) la programmation discographique et radiophonique. Le cadre des pays francophones permet d’établir des comparaisons, mais aussi des liens entre les « marchés » du disque et les réseaux radiophoniques qui naissent à l’époque. Il permet aussi de faire apparaître les nouveaux modes de circulation des artistes et des œuvres au sein d’une communauté linguistique confrontée aux impératifs d’une internationalisation de la production musicale.

Journées d’étude

0001Lieux de mémoire musicale : Création et résistance dans les camps / Musikalische Erinnerungsorte – Kunst und Widerstand in Lagern
7-8 juillet 2016, Université de la Sarre, Sarrebruck

Organisées par Marie-Hélène Benoit-Otis, Philippe Despoix et Mechthild Gilzmer, ces deux journées d’étude internationales bilingues réunissent des chercheur.e.s francophones et germanophones qui s’intéressent à la production artistique dans les camps de concentration (littérature, théâtre, musique, etc.), afin de mettre au jour des dynamiques de résistance qui sous-tendent les processus de création dans ce contexte d’oppression extrême.

0001Mémoire musicale et résistance dans les camps
21 octobre 2016, Faculté de musique, Université de Montréal 
Cette journée vise à explorer l’impact du disque et de la radio sur la création artistique et musicale dans les camps nazis, en s’intéressant plus particulièrement à l’opérette-revue Le Verfügbar aux Enfers, écrite par Germaine Tillion au camp de Ravensbrück en 1944. Organisé par Marie-Hélène Benoit-Otis et Philippe Despoix, cet événement s’inscrit dans le cadre du colloque Musique – disque – radio en pays francophones, 1900-1950.

Séminaire

Séminaire Musique et propagandeMusique et propagande (MUL 6253)
Automne 2016
Professeure : Marie-Hélène Benoit-Otis

Ce séminaire a pour objectif de permettre aux étudiant.e.s de développer des outils théoriques et pratiques pour aborder les questions relatives à la propagande musicale (et plus généralement aux liens entre musique et politique) de façon informée et efficace, à travers l’exploration d’un certain nombre d’études de cas tirées de l’histoire politique des XXe et XXIe siècles (Première et Deuxième Guerres mondiales, Guerre froide, attentats du 11 septembre 2001 à New York et du 13 novembre 2015 à Paris, guerre en Irak, élections américaines, etc.). Dans le cadre du séminaire, les étudiant.e.s sont appelé.e.s à assister au colloque de l’OICRM Musique – disque – radio en pays francophones, 1900-1950 (20-22 octobre 2016), ainsi qu’à une ou deux des conférences de prestige présentées par Leslie Sprout à la Faculté de musique (17 et/ou 21 novembre 2016).


2014

Séminaire

Séminaire Mémoire, musique et résistance dans les campsMémoire, musique et résistance dans les camps (MUL 6253)
Automne 2014
Professeur.e.s : Marie-Hélène Benoit-Otis et Philippe Despoix

Ce séminaire s’inscrit dans le prolongement des activités d’une équipe de recherche interdisciplinaire dont l’objectif est d’analyser les processus de remémoration musicale et de résistance par le chant et l’humour à travers l’étude d’un travail de création issu d’un camp de concentration nazi : l’opérette-revue Le Verfügbar aux Enfers, créée collectivement en 1944 dans le camp de Ravensbrück sous la direction de l’ethnologue française Germaine Tillion (1907-2008).