Cécile Quesney

Cécile Quesney

Cécile QuesneyCécile Quesney est attachée temporaire d’enseignement et de recherche au département de musicologie de l’Université de Rouen Normandie. Pianiste et agrégée de musique, diplômée du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSM), elle a obtenu un doctorat en musicologie à Sorbonne Université et à l’Université de Montréal (UdeM). Anciennement chargée de recherches du FNRS (Belgique) en post-doctorat à l’Université libre de Bruxelles (ULB), elle a enseigné à l’UdeM, à l’ULB ainsi qu’à Sorbonne Université. Elle s’intéresse à l’histoire des pratiques musicales en France et en Europe au XXe siècle et en particulier pendant la Seconde Guerre mondiale (Chanter, rire et résister à Ravensbrück codirigé en 2018; Mozart 1941, coécrit avec Marie-Hélène Benoit-Otis en 2019).

Publications en musique et politique :

Avec Marie-Hélène Benoit-Otis : « Critique et politique à Paris sous l’Occupation : Enquête sur les pages musicales de Comœdia, L’Information musicale et Les Nouveaux Temps (1940-1944) », dans Timothée Picard (éd.), La critique musicale au XXe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2020.

« Solliciter la voix des compositeurs. L’enquête de presse en France de la Première à la Seconde Guerre mondiale », Revue musicale OICRM, numéro spécial Écrits de compositeurs et espaces médiatiques dirigé par Emmanuel Reibel, volume 7, no 1, 2020, http://revuemusicaleoicrm.org/rmo-vol7-n1/solliciter-la-voix-des-compositeurs/.

Avec Marie-Hélène Benoit-Otis : « Celebrating a Mozart Anniversary in Occupied Belgium: The Mozart Herdenking in Vlaanderen (1942) », dans Erik Levi et David Fanning (éd.), The Routledge Handbook to Music under German Occupation, 1938-1945: Propaganda, Myth, and Reality, Abingdon, Routledge, 2020, p. 193-210.

Avec Marie-Hélène Benoit-Otis : Mozart 1941: La Semaine Mozart du Reich allemand et ses invités français, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2019.

Avec Philippe Despoix, Marie-Hélène Benoit-Otis et Djemaa Maazouzi (éd.) : Chanter, rire et résister à Ravensbrück : Autour de Germaine Tillion et du Verfügbar aux Enfers, Paris, Seuil, coll. « Le genre humain », 2018.

« Les revues d’après-guerre : Notes sur Contrepoints et Polyphonie », dans Alain Poirier et Laurent Feneyrou (éd.), De la Libération au Domaine musical : Dix ans de musique en France (1944-1954), Paris, Vrin, 2018, p. 455-468.

« Mettre en scène Le Verfügbar aux Enfers (2007-2017) », dans Philippe Despoix, Marie-Hélène Benoit-Otis, Djemaa Maazouzi et Cécile Quesney (éd.), Chanter, rire et résister à Ravensbrück : Autour de Germaine Tillion et du Verfügbar aux Enfers, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Le genre humain », 2018, p. 157-172.

Avec Marie-Hélène Benoit-Otis : « A Nazi Pilgrimage to Vienna? The French Delegation at the 1941 “Mozart Week of the German Reich” », The Musical Quarterly, vol. 99, no 1, 2016, p. 6-59.

« Le Verfügbar aux Enfers : Études et mises en scène contemporaines », Revue musicale OICRM, numéro spécial Mémoire musicale et résistance : Autour du Verfügbar aux Enfers de Germaine Tillion dirigé par Marie-Hélène Benoit-Otis et Philippe Despoix, vol. 3, no 2, 2016, p. 79-98. http://revuemusicaleoicrm.org/rmo-vol3-n2/etudes-et-mises-en-scene/.

« Poulenc au concert sous l’Occupation », dans Hervé Lacombe et Nicolas Southon (éd.), Fortune de Francis Poulenc. Diffusion, interprétation, Réception, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016, p. 247-259.

Avec Marie-Hélène Benoit-Otis : « Mozart vecteur de la propagande nazie en Belgique occupée (1941-1942) », Revue belge de musicologie / Belgisch Tijdschrift voor Muziekwetenschap, numéro spécial Musical Life in Belgium During the Second World War dirigé par Christopher Brent Murray avec Marie Cornaz et Valérie Dufour, vol. 69, 2015, p. 61-76.

« Du “conte lyrique” à l’opéra patriotique : La Grande Guerre et Les Quatre journées d’Alfred Bruneau (1916) », Revue de Musicologie, vol. 101, no 1, 2015, p. 125-160.

« Le Silence de la mer, un drame lyrique d’après Vercors », dans Jean-Marie Jacono et Lionel Pons (éd.), Henri Tomasi, du lyrisme méditerranéen à la conscience révoltée, Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2015, p. 405-416.

« Un opéra-comique dans la France de Vichy : Ginevra de Marcel Delannoy (1942) », dans Cécile Auzolle (éd.), La Création lyrique en France depuis 1900. Contexte, livrets, marges, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015, p. 131-144.

« Entre rupture et démobilisation. La vie musicale au sortir de la guerre à travers quelques exemples européens », dans Georgie Durosoir (éd.), « Mon violon m’a sauvé la vie » : Destins de musiciens dans la Grande Guerre, Meaux, Musée de la Grande Guerre, Lienart, 2015, p. 145-149.

Avec Esteban Buch : « Les compositeurs et la guerre », dans Florence Gétreau (éd.), Entendre la guerre : Sons, musiques et silences en 14-18, Paris, Gallimard/Historial de la Grande Guerre, 2014, p. 100-109.