Mathieu Lussier

Mathieu Lussier

Vice-doyen aux études de premier cycle, aux affaires professorales et à la vie facultaire à la Faculté de musique de l’Université de Montréal depuis août 2019 et professeur agrégé en basson depuis 2014, Mathieu Lussier mène également une carrière active dans le domaine de la musique de concert. Nommé directeur artistique de Arion Orchestre Baroque en 2019, Mathieu Lussier a également été chef associé de l’orchestre de chambre les Violons du Roy de 2012 à 2018, dirigeant cet ensemble au Canada, au Mexique, au Brésil et aux États-Unis. Directeur artistique du Festival international de musique baroque de Lamèque entre 2008 et 2014, Mathieu Lussier a également dirigé de nombreux autres orchestres canadiens. Il poursuit aussi une carrière de chambriste avec l’ensemble Pentaèdre de Montréal. Que ce soit comme bassoniste, chef d’orchestre ou professeur, Mathieu Lussier oriente depuis près de vingt ans l’essentiel de ses projets musicaux autour du répertoire français de l’époque de la Révolution française. Il a consacré trois disques à François Devienne et ses œuvres pour basson, un disque à la musique pour vents de François-Joseph Gossec, incluant également plusieurs transcriptions d’œuvres révolutionnaires, comme c’est également le cas pour un disque consacré à Étienne-Nicolas Méhul, compositeur du Chant du départ. Au concert, c’est Grétry, Boieldieu, Hérold, Méhul et Gossec qu’il défend avec ardeur, présentant même, dans une mise en scène de Denys Arcand, Zémire et Azor d’André-Modeste Grétry. Au niveau universitaire, cet intérêt se traduit par un séminaire consacré à la musique de l’époque de la Révolution française, ainsi qu’à la présentation en 2017 d’un récital commenté sur l’utilisation de la musique à des fins de propagande lors de la Révolution française dans le cadre du colloque « Protestation, propagande, oppression, résistance » organisé par Marie-Hélène Benoit-Otis et Zoey Cochran. Communicateur reconnu pour son humour et son éloquence, Mathieu Lussier a aussi été président du Conseil québécois de la musique de 2012 à 2015 et président de CAMMAC de 2015 à 2017. Également compositeur, son catalogue comprend plus de cinquante œuvres jouées régulièrement en concert en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et en Australie. En 2018, il a signé une partie de la musique du film La chute de l’empire américain du réalisateur oscarisé Denys Arcand.