Ariane Santerre

Ariane Santerre

Ariane SanterreAriane Santerre est chercheuse postdoctorale du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQ-SC) en littérature comparée rattachée à l’Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle. Elle s’intéresse principalement aux liens entre littérature, politique et témoignage au XXe siècle, et prépare une monographie sur les premiers témoignages concentrationnaires publiés en France et en Italie (La Littérature inouïe. Témoigner des camps dans l’après-guerre, à paraître aux Presses universitaires de Rennes). Ses travaux actuels portent sur la mémoire culturelle de la Shoah dans les œuvres de Primo Levi et de Romain Gary, ainsi que sur l’apport testimonial de Jean Cayrol au film Nuit et Brouillard d’Alain Resnais.

Publications en littérature et politique :

Avec le Groupe de recherche « Mémoire musicale et résistance dans les camps » : « Sources musicales et phonographiques du Verfügbar aux Enfers », dans Philippe Despoix, Marie-Hélène Benoit-Otis, Djemaa Maazouzi et Cécile Quesney (éd.), Chanter, rire et résister à Ravensbrück. Autour de Germaine Tillion et du Verfügbar aux Enfers, Paris, Seuil, coll. Le Genre humain, 2018, p. 189-241, https://www.cairn.info/revue-le-genre-humain-2018-1-page-189.htm.

Cette annexe est le résultat du travail du groupe de recherche « Mémoire musicale et résistance dans les camps ». Sa visée principale est de présenter de manière intelligible les sources sonores qui ont inspiré chaque passage chanté et musiqué du Verfügbar aux Enfers, afin de permettre une appréciation, aussi bien générale que particulière, des détournements de sens et de la réappropriation orale de la mémoire musicale des détenues de Ravensbrück ayant participé à la création de l’opérette-revue.

« L’histoire d’une survivance », recension de Mon Bataclan de Fred Dewilde, Spirale, no 260, 2017, p. 58-60, https://www.erudit.org/en/journals/spirale/2017-n260-spirale03277/86888ac/.

Cette recension se consacre à la BD/témoignage Mon Bataclan (2016) de Fred Dewilde racontant, par le truchement de l’écriture et d’illustrations, les événements terroristes du 13 novembre 2015 tels qu’ils ont été vécus par l’auteur.

« Le legs de Primo Levi, 30 ans plus tard », Le Devoir, vol. CVIII, no 79, « Page Idées », 11 avril 2017, p. A7, https://www.ledevoir.com/opinion/idees/496062/le-legs-de-primo-levi-30-ans-plus-tard.

« L’intertextualité dans Le Verfügbar aux Enfers et d’autres témoignages concentrationnaires. Une comparaison entre les périodes d’incarcération et d’après-guerre », Revue musicale OICRM, numéro spécial Mémoire musicale et résistance. Autour du Verfügbar aux Enfers de Germaine Tillion dirigé par Marie-Hélène Benoit-Otis et Philippe Despoix, vol. 3, no 2, 2016, p. 55-77, http://revuemusicaleoicrm.org/rmo-vol3-n2/intertextualite-dans-le-verfugbar/.

Cet article se penche sur l’intertextualité dans des textes concentrationnaires rédigés pendant deux périodes distinctes, l’époque de l’incarcération (Le Verfügbar aux Enfers de Germaine Tillion) et celle de l’après-guerre (L’univers concentrationnaire de David Rousset, Se questo è un uomo de Primo Levi et Ravensbrück de Tillion et al.). L’article s’attache à une différence fondamentale entre ces deux périodes, celle de l’identité du lecteur, afin de s’interroger ensuite sur la manière dont cette caractéristique influence les procédés intertextuels utilisés dans les textes.

« Memory and Verbal Violence in Post-War Nazi Camp Testimonies: The Role of the Reader Today », dans Abbes Maazaoui (éd.), The Arts of Memory and the Poetics of Remembering, Newcastle upon Tyne, Cambridge Scholars Publishing, 2016, p. 143-151.

Cet article se consacre à l’étude de témoignages de survivants des camps nazis publiés dans l’immédiat après-guerre. Il s’attarde au rôle du lecteur, puis à la violence verbale contenue dans les témoignages, avant de s’interroger sur les leçons que l’on peut en tirer aujourd’hui.

« Quand l’extrême rappelle l’utilité de la littérature », Le Devoir, vol. CVI, no 15, « Page Idées », 27 janvier 2015, p. A7, http://www.ledevoir.com/culture/livres/429989/journee-a-la-memoire-des-victimes-de-l-holocauste-quand-l-extreme-rappelle-l-utilite-de-la-litterature.